Histoire des Hautes Cévennes

IMG_4078 Recadré

Un peu d’Histoire…

Les traces sont rares, mais quelques pierres sur lesquelles l’Homme a laissé son empreinte ont été retrouvées un peu partout en Hautes Cévennes, prouvant que nos ancêtres n’ont pas hésité à choisir cette montagne sauvage comme lieu de vie à l’époque Paléolithique.
Au néolithique, l’Homme dresse des menhirs que l’on trouve encore éparpillés dans tous les Cévennes.

Dès l’Antiquité, la région est traversée par un itinéraire majeur: la Voie Régordane, qui relie le Bas Languedoc à l’Auvergne et à l’Ile de France. Quant à la Voie de Coudoulous, elle joignait la Voie Régordane au Mont Lozère.

Les camisards également nommés Hugenots, tirent leurs noms des chemises blanches qu’ils portaient au-dessus de leurs armures en signe de ralliement. Ils trouvèrent refuge dans les Cévennes après les persécutions menées par les « dragons royaux » (armée du roi de France) qui suivirent la révocation par Louis XIV, en 1685, de l’édit de Nantes (1598), qui garantissait la liberté religieuse à tous les sujets du royaume.

L’exploitation du charbon dans les Hautes Cévennes remonte au Moyen Age. A une échelle artisanale, on extrait le charbon à effleurement. Au XIX° siècle, le charbon est au cœur de la Révolution Industrielle. Cette exploitation génère une industrialisation assez importante de la zone.